Epik Rally 2019 – Jour 2

Barcelonnette -> Caselette

Réveil avec une douce mélodie. Sigh. Premier oubli de gel douche pour certain 😉

Je teste la moto pour voir, j’ai vraiment un point dur dans la direction. Nous sommes dimanche, demain je dois impérativement trouver quelque chose.

Nous sommes presque au pied du Parpaillon, chemin et tunnel bien connu des trailistes et autres motards qui roulent en tétines pleines de boue. Nous entamons la montée de ce fameux col. Je m’éclate mais ne voit aucune difficulté contrairement à ce qui m’a été rapporté ! Je photographie les véhicules qui passent dans les flaques de boue, les participants qui ont la banane. Vu les pistes cassantes, mon problème de roulement ne se ressent pas. Top.

Nous faisons une halte vers un pont traversant une rivière (bien fraiche), laissant apparaitre une vallée surplombée par deux montagnes. Vraiment magnifique comme paysage ! En continuant, un Defender nous informe que le tunnel est encore bloqué par la neige, et que c’est dommage car nous sommes vraiment proches de l’arrivée. C’était peut-être bien ça le panneau rouge que l’on a vu en montant, indiquant que le col « devait hypothétiquement être fermé » XD

Cela ne pose pas de problème aux épicuriens que nous sommes de faire demi-tour. Damien sera surnommé Demi-Tour plus tard. Ceci est un spoiler, je vous laisse deviner pourquoi. Nous changeons donc d’itinéraire pour rejoindre Caselette en Italie. A une station d’essence, le hdj se met à fuir. Ca a bien badigeonné le bas du 4×4. Elle semble venir d’un reniflard de la boite de transfert, nous avons mis un petit moment pour nous en apercevoir car vu l’emplacement, nous avions peur que ce soit les freins.

La traversée de la frontière France-Italie me fait toujours le même effet, à voir ces grandes montagnes laissant apparaître au loin, de petites vallées. Nous avons continué paisiblement jusqu’au camping à Caselette, en deux convois par moment car nous avons perdu de vue certains.